Sur Facebook, aujourd’hui, c’est bien simple. Si vous n’y mettez pas un peu du vôtre, pécuniairement parlant j’entends, vous ne risquez pas d’avoir la moindre visibilité, même auprès de vos fans. Cela vous rend un peu chafouin, voire grognon ? Vous pouvez toujours pester, cela n’y changera rien. En France, nous sommes 33 millions d’utilisateurs : vous avez bien compris, presque tout le monde est sur Facebook… Alors hop, on avale la couleuvre, et on regarde comment faire pour trouver ses clients. Votre objectif aujourd’hui, c’est d’en avoir pour votre argent.

Chuchotement n° 1 : rien ne sert de spammer, il faut être RÉGULIER

Il est loin le temps où l’on se contentait d’animer sur les réseaux. Aujourd’hui, il faut aussi sponsoriser. Mais autant vous rassurer tout de suite, il y en a pour toutes les bourses ! Les petites, les grandes, les menus, les rondelettes, c’est à vous de choisir. En revanche, gardez bien vos billes, et faîtes comme la cigale, ne dépensez pas tout d’un coup. Semez, parsemez, bref, mettez du budget régulièrement, ne serait-ce que quelques euros. Facebook aime qu’on pense à lui, et si possible, souvent. Une des astuces consiste à booster ses publications une fois par semaine. En plus, c’est super facile. Vous avez remarqué tous ces raccourcis en dessous vos publications vous invitant à « booster » ? Il pense à tout, le bougre !

Chuchotement n° 2 : devenez le Guillaume Tell du ciblage

Vous pouvez sponsoriser tout un tas de choses : des publications, des vidéos, des événements, une page, le salto arrière de votre chaton… Bon, en fait, non, pas de salto arrière et on oublie les chatons ! En revanche, on met toute son énergie pour penser « objectif » : avez-vous envie de faire des ventes ? De générer des inscriptions sur un événement ? De favoriser le téléchargement de votre app ? etc. Il suffit de se poser les bonnes questions. Rendez-vous dans le gestionnaire de publicité et faites votre choix. Logique. Stratégique. Simple, non ?

Chuchotement n° 3 : je te like, tu me likes, il me like

L’engagement, l’engagement, l’engagement. Tiens, on va le noter dans le dico social, tant il revient à longueur de temps… Sans engagement sur les réseaux, c’est comme le sel sans le poivre, ça n’a pas de sens ! Vous connaissez la rengaine, vous avez besoin de likes, de partage, de réactions. Les publications qui raflent tous les prix, hé bien c’est celles-ci que vous allez sponsoriser. En d’autres termes, ce sont celles qui ont obtenu la meilleure portée organique qui deviendront les meilleures publications sponsorisées.

Webophile perdu : « Hé M’dame ! C’est quoi la portée organique ? » Chuchoteuse : « C’est la visibilité que tu ne paies pas, pardi ! »

 

Chuchotement n° 4 : publications, pour avoir 10 sur 10

L’engagement, l’engagement, l’engagement… Ah pardon, je l’ai déjà faite ! En même temps, il est aussi, bizarrement je sais, question d’engagement ici. Aujourd’hui, le consommateur est tellement sollicité qu’il ne supporte plus la moindre action trop connotée « commerciale ». C’est pourquoi les meilleures publicités, celles qui obtiennent la meilleure note Facebook (Big Facebook vous note oui, sur 10 !), ce sont les publications sponsorisées. Elles paraissent moins commerciales. Généralement, elles mettent en avant un contenu informatif, utile, voire drôle. En bref, retenez qu’un like n’engage à rien. Par contre, un clic pour amener votre cible sur un site web vous coûtera cher !

Chuchotement n° 5 : fans attitude

La sponsorisation sur Facebook, ce sont aussi différentes étapes. Si vous venez de créer votre page, ne cherchez pas tout de suite à faire des ventes. Créez d’abord votre communauté, il en va de votre crédibilité. Si votre page a moins de 500 fans, elle donnera une mauvaise image de marque. Vous-mêmes, quand vous voyez une page de 10 fans, vous vous méfiez ? Allez, avouez ! Pour avoir des fans sur Facebook, il faut les acheter. Attention, on ne parle pas de fans factices ni de contrefaçon, mais de vrais fans qualifiés presque bio et écolo ! Ouf…

Chuchotement n° 6 : osez Joséphine !

Sur Facebook, on ne saurait que trop vous recommander de vous présenter sous vos meilleurs atours. Faites-vous remarquer, osez, sortez le grand jeu, bref, choisissez des visuels décalés, marquants, beaux, vraiment beaux ! Et jouez sur des formats innovants. Les carrousels qui proposent une continuité de lecture par exemple ont eu le mérite de retenir l’attention. Parce que « plus rien ne s’oppose à la nuit », voilà on vous l’a dit !

Chuchotement n° 7 : un ciblage aux petits oignons

Facebook propose un outil de ciblage plutôt précis, une véritable aubaine pour trouver vos potentiels clients. Nous, les Chuchoteuses, on vous recommande de prendre bien le temps de réfléchir à votre ciblage. Facebook repère ses utilisateurs en fonction du lieu et de leurs centres d’intérêt. Ils suivent un média type Les Échos Entrepreneurs et likent des publications en rapport avec l’entrepreneuriat ? Si vous visez les chefs d’entreprise, ils se trouvent peut-être par là. Mettez donc les bons ingrédients dans le shaker, secouez et goutez !

Chuchotement n ° 8: mobile first

Que celui qui lit cet article sur son ordinateur sorte de la pièce ! Aujourd’hui, l’usage est mobile. Facebook du haut de sa tour nous voit nous agiter, smartphone en main et nous donne du grain à moudre à notre moulin. Des formats publicitaires totalement adaptés à une expérience mobile totalement immersive. Ils s’appellent les canvas. Et ils obtiennent un maximum d’interaction.

« Si tu ne peux pas vaincre l’ennemi, rejoins-le » — Roger Hargreaves, Mme Fabuleuse

Chuchotement n° 9 : au test and learn, il dit Wi ! De l’adversité il fait Fi.

La publicité Facebook, c’est un vrai job ! Il faut y passer du temps, faire des tests, rater, réussir, rater, réussir, réussir, réussir. Bref, vous voyez ? On ne trouve pas toujours du premier coup ce qui va marcher. Alors, on garde la tête froide. On se trompe. Et puis on finit par trouver.

Chuchotement n° 10 : faites de la pub !

On vous a dit que c’était important de faire de la publicité Facebook ? Non ? Arghnn. Allez, on recommence. Faire de la publicité Facebook aujourd’hui, ce n’est plus une option. Mais qui a dit que vous alliez pouvoir installer votre panneau publicitaire gratuitement avenue de Rivoli ? C’est pareil pour les réseaux, ils occupent une vraie place centrale sur le web. A vous donc de rebattre les cartes et de faire les meilleures campagnes publicitaires pour attirer le chaland !

Notez cet article.