Siham Jibril podcast generation XX

Nous avons rencontré Siham Jibril, la créatrice du podcast Génération XX, consacrée aux femmes qui entreprennent. Son crédo ? Donner envie d’entreprendre, de croire en ses idées au travers de témoignages sincères, montrant l’entrepreneuriat tel qu’il est avec ses réussites, mais aussi son lot de difficultés. Aujourd’hui, l’énergie, c’est Siham qui nous la transmet. La jeune femme pétillante et pleine de ressources a des projets plein les cartons. Et surtout elle nous le dit, elle nous le redit : You got this ! Compris ?

Bonjour Siham, peux-tu nous présenter Génération XX ?

Siham Jibril : Le podcast Génération XX est une conversation de 40 minutes avec des femmes qui entreprennent. J’envisage l’entrepreneuriat au sens large ; ce qui m’intéresse c’est avant tout un projet qui peut être d’entreprise, associatif, créatif, à temps plein ou à temps partiel. Ce que je souhaite, c’est mettre en lumière la diversité des profils et des secteurs. J’interviewe des femmes de 20 à 80 ans, venant de tous les horizons.

Il était une fois Génération XX… Qu’est-ce qui t’a motivé à lancer ce podcast ?

Siham Jibril : J’ai choisi de créer Génération XX parce que j’ai eu le sentiment que les informations que l’on trouve sur l’entrepreneuriat manquent de contraste. Quand je me suis intéressée au sujet, j’ai trouvé d’un côté beaucoup d’articles de presse véhiculant l’idée que les femmes qui entreprennent sont forcément des wonderwomen réussissant tout ce qu’elles font. Cela exerce une forte pression quand on a envie de se lancer ! De l’autre, j’assistais à des conférences très déprimantes qui ne mettaient en scène que les difficultés liées à l’entrepreneuriat. Ce qui me manquait dans tout cela, c’était des contenus qui insufflaient l’état d’esprit de l’entrepreneuriat, cette possibilité de croire en ces idées. C’est cela qui a été le moteur de mon projet, et qui l’est toujours : proposer des contenus qui donnent envie de croire en ses idées et de se lancer.

Aujourd’hui, tu lances avec la marque PATiNE, une édition limitée d’un t-shirt qui clame « You got this ! ». C’est ça dans le fond ton message ?

Siham Jibril : « You got this ! » est une formule que j’aime beaucoup. Elle est très appréciée des Américains et en particulièrement de Sheryl Sanderg, numéro 2 de Facebook, qui le dit dans l’une de ses conférences à laquelle j’ai eu la chance d’assister. Cette formule résume tout ce qui m’anime. Elle est simple et punchy. Elle dit que vous avez ce qu’il faut pour mener à bien vos projets et croire en vos idées. Qu’avoir l’envie, c’est déjà beaucoup ! J’aime tellement cette idée que j’ai eu moi aussi envie de le dire haut et fort, d’où ma collaboration avec la marque de vêtements bio PATiNE, avec une édition spéciale du Willie Tee, un t-shirt qui clame ce mantra, dans un jaune survitaminé, à l’image de la motivation que donne ce message.

 

En résumé, c’est l’aspect psychologique de l’entrepreneuriat qui t’intéresse ?

Siham Jibril : Exactement ! Ce que je souhaite, c’est qu’on puisse s’identifier au travers de la diversité des parcours présentés dans l’émission. Quand on se lance dans l’entrepreneuriat, ou quand on a envie de se lancer, on se pose un tas de questions. On peut aussi avoir peur de l’échec, manquer de confiance, avoir simplement des moments de doute. Ce que je veux montrer, c’est que les femmes qui ont réussi à concrétiser leur projet sont souvent passées par là. À l’inverse, il y a aussi des femmes qui foncent et qui n’ont peur de rien. C’est aussi de cela dont j’ai envie de parler. On part souvent du postulat que les femmes ont forcément des peurs, sous-entendu, plus que les hommes. Finalement, à entendre ce type de discours, est-ce qu’on ne se fabrique pas des peurs qui n’existent pas ?

Te reconnais-tu dans le concept très en vogue d’entrepreneuriat au féminin ?

Siham Jibril : J’ai du mal avec cette notion d’entrepreneuriat au féminin. Je propose des conversations avec des femmes qui entreprennent, je ne leur propose de parler de la manière qu’ont les femmes d’entreprendre. C’est important pour moi parce que j’aimerais qu’on sorte des questions « genrées ». Par exemple, lors de leurs entretiens, les journalistes posent souvent la question des enfants aux entrepreneures, comme si les femmes avaient ce lourd fardeau de parvenir à un équilibre entre vie pro et vie perso. Alors que ce n’est jamais parfait ! On gagnerait à poser les mêmes questions aux hommes.

 

Qu’est-ce qui te plaît dans le format podcast ?

Siham Jibril : J’aime beaucoup ce format. La voix propose quelque chose d’intime tout en laissant une grande place à l’imagination, comme les livres. Et puis je pense que le fait de ne pas être filmé permet de se livrer plus facilement. De plus, à la différence de l’écrit, il n’y a pas de retranscription. Tout cela participe à créer une authenticité dans les témoignages. Et c’est vraiment ce que je ressens quand je découvre les retours des auditeurs. Beaucoup me disent se sentir moins seules, d’autres encore y trouvent une vraie source d’énergie.

t-shirt generation xx patine

Willie Tee, le t-shirt PATiNE x Génération XX en édition limitée

 

Génération XX compte 1 million de téléchargements aujourd’hui, c’est un véritable succès ! Comment l’expliques-tu ?

Siham Jibril : J’ai eu la chance de lancer mon émission au bon moment. 2017 a été une année riche pour ce format, avec une vague de création de podcasts comme Transfert et La Poudre. Ce sont de bons contenus qui ont créé un véritable engouement pour ce format. Et puis les podcasts sont des contenus auxquels on s’attache fortement. Il y a un fort effet de fidélisation. Quant à Génération XX, ce qui a très bien fonctionné, c’est le bouche-à-oreille. Nous avons eu rapidement des articles de blogs, puis des articles de presse. Beaucoup d’auditeurs partagent les podcasts sur les réseaux sociaux, notamment dans leurs stories sur Instagram. Sans compter que chaque invité se fait le relais de l’interview. Il y a un effet très communautaire, très social qui joue pour beaucoup dans la notoriété de l’émission.

Des projets pour la suite ? Des aventures entrepreneuriales peut-être ?

Siham Jibril : Pour commencer, je suis passée à un rythme hebdomadaire depuis janvier 2018. Et je ne compte pas m’arrêter là. J’ai le projet d’aller plus loin avec Génération XX, d’en faire un vrai média en le complétant d’un format vidéo qui sera plutôt une web série documentaire. Et sinon oui, j’ai aussi monté ma boîte, Indiecrew, qui produit des podcasts ! J’ai commencé une première collaboration avec la marque Joli Bump, dont j’avais interviewé Marie la fondatrice. C’est une nouvelle aventure qui me plaît déjà beaucoup !

Merci à Siham pour ce super moment de partage d’expérience.You got this !

 

Notez cet article.