Elle était directrice commerciale et marketing de la filiale assistance de CNP Assurance, elle est aujourd’hui entrepreneure dans le digital, avec l’application de networking AXIELLES.COM. Voici l’interview digital lifestyle d’une femme de réseaux avant tout, Frédérique Cintrat.

A quoi ressemble ton quotidien d’entrepreneure digitale ?

Frédérique Cintrat : J’ai un pied dans le numérique en permanence, étant la fondatrice d’Axielles, une application qui facilite le networking professionnel. Mais je ne suis pas constamment derrière un écran et j’aime le terrain. Je propose des services de conseils et d’accompagnement notamment relatifs au sujet de l’utilisation des réseaux professionnels en général dans le développement d’une activité ou d’une carrière. Et je coache également quelques dirigeantes et dirigeants sur les stratégies d’influence, en partageant un certain nombre de mes « bonnes pratiques » et la gestion de leur identité numérique.

Quels sont tes outils préférés du digital, ceux dont tu ne peux plus te passer, ceux que tu commences à apprivoiser, ou encore ceux que tu gardes sous le coude pour plus tard ?

F.C : J’adore les outils. Ce n’est pas un hasard si j’ai créé une application, que j’utilise beaucoup pour poster mes bons plans de networking et pour consulter ceux des autres ainsi que les trucs d’experts. Je suis aussi une grande consommatrice des réseaux sociaux tels que LinkedIn, Twitter, Facebook et Instagram, pour communiquer, faire de la veille, développer mon activité, ou encore entrer en contact avec des personnes. Et côté appli, sans grande originalité, je ne peux plus me passer de City mapper et Ratp qui sont mes indispensables pour me déplacer dans Paris, moi qui viens de Province !

C’est quoi ton lifestyle digital : smartphone addict ? Netflix addict ? Pas d’addiction mais de la mesure en toute chose ? Accro des objets connectés ?

F.C. : J’avoue être une vraie smartphone addict pour des raisons professionnelles essentiellement. Je suis addict aux réseaux sociaux pros, à AXIELLES et aux mails depuis que je suis entrepreneure. Étant plutôt nomade de par mon activité qui me fait voyager régulièrement et passer beaucoup de temps dans les transports, j’ai de nombreuses occasions d’utiliser mon smartphone pour travailler (mails, publication et lecture posts sur les réseaux sociaux, contacts prospects et clients via les messageries privées des réseaux sociaux). J’ai un vrai côté digital nomade !

Ton premier site web, c’était quoi, c’était quand ?

F.C. : Le premier que j’ai consulté ? Je ne sais plus !  Sûrement celui de la compagnie dans laquelle je travaillais, ou un site vie pratique type SNCF. N’oublions pas que je suis une minitel native qui suis devenue une start-uppeuse du digital ! Je me souviens juste du lancement d’Internet alors que j’étais au marketing dans une compagnie d’assurance dans les années 90. Il y avait un ordinateur démo dans le restaurant d’entreprise et nous venions découvrir et tester, à la fois hésitants, incrédules et émerveillés. Les mails ont à ce moment-là également révolutionné la façon dont on se partageait l’info entre services et donc notre manière de travailler et d’échanger.

Les Chuchoteuses : la prochaine étape dans ta vie digitale, c’est quoi ?

A court terme, il s’agira du lancement de l’application mobile à grande échelle AXIELLES et tous les services que je vais pouvoir développer pour rendre l’application encore plus utile. Et dans ma vie au quotidien, j’aimerais me focaliser sur l’utilisation plus intensive des outils de gestion de projets. J’ai l’honneur également de faire partie de ambassadrices de la journée de la Femme Digitale qui aura lieu de 17 avril 2018.  J’aimerais également m’intéresser de près au codage, mais je ne suis pas trop prête hélas à franchir le pas. J’encourage en tout cas, toutes les jeunes femmes à se lancer dans ces métiers de « production », car savoir développer me faciliterait bien la tâche au quotidien !

Merci Frédérique pour cette interview.

 

Notez cet article.