La longue traîneEn réunion d’équipe, en écoutant ton spécialiste référencement naturel, tu entends souvent les termes de « longue traîne », mais voilà, tu n’as toujours pas compris ce que cela signifiait (ndlr : aujourd’hui, on se dit « tu »). Tu te demandes même peut-être pourquoi les gens parlent de mode et de robe cocktail à tort et à travers. Le monde est fou, certes, mais rassure-toi, la longue traîne est bien un terme de référenceur.

La longue traîne, mais quel terme étrange !

De l’anglais « long tail », elle désigne les mots-clés peu concurrentiels qui attirent chacun, quelques visiteurs sur un site Internet donné. Pris un par un, ils n’ont l’air de rien, mais cumulés peuvent représenter une grande partie de l’audience d’un site, jusqu’à 80 %.

Plus de trois mots

Il ne s’agit pas d’une règle systématique, mais de façon générale, ces mots-clés, ces requêtes utilisateurs font plus de trois mots. Aussi, plus la requête de l’internaute est longue, plus elle a de chance de faire partie de la fameuse longue traîne.

Une longue traîne, quel intérêt ?

S’il est important de se focaliser sur les mots-clés représentant l’ADN d’un site (en fonction de son url, de son cœur d’activité, des produits vendus, etc), sur ces termes concurrentiels que tu auras du mal à atteindre, il est également tout aussi important de travailler cette fameuse longue traîne. Cela implique d’être présent sur des expressions moins concurrentielles, mais qui au cumulé, seront tout aussi rentables, parfois même plus rentables. Par exemple, pour un site de tissus, la requête « tissu rouge à pois blanc en popeline » fera partie de la queue de la longue traîne, de ces expressions clés secondaires. Les requêtes « tissus en ligne » ou « vente de tissus » font partie par contre des requêtes dites prioritaires.

Une longue traîne, ça change énormément

Selon Google, 20 à 25 % des recherches Internet sont nouvelles d’un jour à l’autre. C’est autant de nouvelles expressions clés. La longue traîne est donc une donnée en perpétuel changement, qu’il faut pourtant pouvoir anticiper, et qu’il faut surtout prendre en compte. Comment ?

Une longue traîne bien utilisée

En repérant des termes de la longue traîne dans tes données statistiques, ces expressions clés de plus de trois mots, voire cinq mots, tu pourras déjà optimiser ton référencement. Commence ainsi par les identifier, en créant de nouvelles catégories si besoin et produis plus de contenus contenant ces termes clés. Introduis des liens sur ces pages « longue traîne » vers des pages aux mots clés plus concurrentiels que tu cibles particulièrement. De cette façon, tu orientes ton trafic. Tada !

Notez cet article.